LE CONCOURS - 8e édition

Porté par l’association des amis du patrimoine culturel de Froville, soutenu par le conseil général de Meurthe et Moselle et la Ville de Lunéville, le concours relève d’une initiative et d’une dynamique uniques en Europe. 

L’événement se tiendra les 27 et 28 septembre 2019 

Destiné à déceler les talents de demain, le concours est ouvert aux artistes vocaux majeurs de toutes nationalités et de toutes tessitures, il récompense les meilleures interprétations vocales dont les œuvres sont nécessairement puisées dans le répertoire de la période baroque.

Les objectifs principaux sont de révéler des artistes encore méconnus, de les soutenir dans leur démarche d’artistes et de les aider à s’ancrer dans le monde musical professionnel.

Cette 8e édition organisée par le festival de Froville, a pour ambition de devenir un des piliers de développement de l’art du chant tout en poursuivant son inscription historique dans un haut lieu culturel.

Trois étapes : Éliminatoires - demi-finales - finale

L’inscription est ouverte le 8 février 2019 jusqu’au 8 avril 2019 à minuit. La présélection est effectuée grâce aux supports vidéos (youtube, viméo) de très bonne qualité envoyés par les candidats.

Les candidats sélectionnés chanteront en septembre un programme d’une vingtaine de minutes dont les œuvres seront puisées dans le répertoire de la période baroque, devant le jury composé de personnalités dont les compétences artistiques et le professionnalisme sont établis.

Enfin, les finalistes retenus pour la finale présenteront un nouveau programme au jury.

Les prix

Les dotations seront attribuées aux trois concourants les mieux notés par le jury.

 

1er prix : 3 000 euros

2ème prix : 2 000 euros
3ème prix : 1 000 euros
Prix du public selon les dons apportés

 

+ L’assurance d’un engagement sur une production au sein de l’ensemble le Concert de l’Hostel Dieu dirigé par Franck-Emmanuel Comte. www.concert-hosteldieu.com

LES PARTENAIRES

L’opération s’inscrit dans le cadre du partenariat renforcé avec le site départemental du château des Lumières de Lunéville. A ce titre le Conseil général de Meurthe et Moselle est le premier partenaire du concours.

D’autres partenaires sont sollicités pour participer à ce projet de grande ampleur dans une perspective de dynamique d’un territoire qui assure un rayonnement international. 

 

 

 

LE FESTIVAL DE MUSIQUE SACRÉE ET BAROQUE DE FROVILLE

 

Le festival de Froville est aujourd’hui reconnu par les acteurs institutionnels, sa réputation est établie au sein des plus grands artistes du répertoire, son public fidèle et en augmentation constante, accorde aux programmations successives une confiance renouvelée au fil des années.

Parce que sa notoriété dépasse les frontière nationales, reconnu pour ses qualités artistiques et son exigence, tout en misant sur l’avenir et sur la jeunesse, le festival, dont l’expérience repose sur 22 années d’organisation de manifestations diverses, propose d’impulser une nouvelle dynamique sur le territoire du Lunévillois, de rayonnement international, par la mise en œuvre d’un concours de chant baroque. Sa passion et le niveau de compétences requis lui donnent aujourd’hui toute légitimité pour mener à bien ce projet d’envergure.

LE CHÂTEAU DES LUMIÈRES DE LUNÉVILLE

L’histoire du château des Lumières est inséparable des profonds changements d'époque de la ville de Lunéville et des transformations incessantes de l'influence institutionnelle, économique et militaire de sa région immédiate. Etablie à une époque marquée par plusieurs périodes de prospérité qui font aujourd’hui la richesse de son patrimoine artistique, Lunéville a connu une renommée internationale durant le Siècle des Lumières lorsqu’elle devient la capitale artistique et intellectuelle de la Lorraine, puis au XIXème siècle lorsque sa place forte originelle justifie d'en faire le siège du plus important camp de cavalerie de France.

Le 2 janvier 2003, un incendie, le 13ème de l’histoire du château, se déclare dans la charpente de la chapelle. La chapelle ainsi que l’aile sud du château sont détruites.

Aujourd’hui, en 2012, après la restitution de la chapelle et d’une partie des principales salles de l’aile sud, le château devient un gage essentiel de la multiplication d’opérations culturelles coordonnées sur un territoire dont les acteurs s’accordent une réelle implication dans le développement culturel et un accès plus large à la culture sous toutes ses formes.